Langue, dialecte, patois, créole, sabir...

 

Nous utilisons tous des mots pour parler. Nous utilisons tous des langues différentes. Saviez-vous que nos langues sont classifiées et qu'elles sont parfois langues, patois, dialectes, créoles, pidgins ou encore sabirs.
Connaissez-vous la différence entre ces termes et donc entre les langues que nous utilisons.

 

Tout le monde a entendu parler du classement des langues en famille de  comme les langues indo-européennes (qui comprend les langues romanes, les langues germaniques, les langues slaves, le grec et d’autres) ou langues austronésiennes ou encore les langues dravisiennes ou papoue... . Il existe plus de 120 familles de langues à travers le monde. Notre but ici n'est pas de faire la liste - cela serait bien trop long. Je vous invite à visiter le site SOROSORO qui est une mine d'or sur ce sujet.

 

Il nous intéresse ici de vous définir les différents termes pour désigner une langue :

 

LANGUE : difficile de donner une définition claire d'une langue - c'est un ensemble de signes linguistiques, vocaux, graphiques et/ou gestuels qui permet de nommer et communiquer - Une langue est vivante car elle évolue avec le temps et appartient à une communauté spécifique. Les langues se sont construites avec les personnes qui les parlent. Chaque langue a système phonologique qui lui est propre. Cela évolue avec les contacts sociaux des personnes qui la parlent et plein d'autres éléments.
L'espéranto est une langue inventée de toute pièce qui n'a jamais vraiment réussi à supplanter les langues qui se parlent dans nos pays. Certains auteurs ont même inventé des langues, comme par exemple : Tolkien dans "Le Seigneur des Agneaux".
On parle aussi de langue morte comme pour le latin ou le copte. Il peut être possible de les ressusciter, c'est le cas de l'hébreu que l'on parle maintenant en Israël.

 

DIALECTE : le dialecte est une forme particulière d'une langue ; il est donc très apparenté à cette langue. C'est en fait une langue qui  n'a pas de statut officiel. Le dialecte est souvent parlé dans une région spécifique, il peut être écrit et oral. Il a des termes lexicaux et quelques aspects grammaticaux qui permettent de le distinguer de la langue. Il existe toujours une intercompréhension entre une langue et un dialecte, ce qui permet aux utilisateurs de deux de pouvoir se comprendre. Par exemple, le flamand est un dialecte du néerlandais ; le wallon est un dialecte du français ; le catalan est un dialecte de l'espagnol... etc

 

PATOIS : le patois est principalement un parler oral que l'on retrouve sur une zone géographique petite et généralement dans des zones rurales. Il peut aussi être spécifique à un corps de métier. Le patois est souvent perçu comme inférieur à la langue officielle. Le Ch'timi ou le savoyard sont des patois français, par exemple. Nous avons aussi en France un patois vendéen, un patois auvergnat.

 

CRÉOLE : l'origine du mot créole se trouve dans le latin : criare - qui veut dire : nourrir, élever. Historiquement, il désignait la population noire dans les Antilles. Petit à petit, le mot a commencé à désigner la langue parlée par cette population. Un créole est donc une langue mixe qui s'est créée par le contact entre deux langues. Les créoles sont des langues qui sont apparues entre les XVIe et XIXe siècles par les contacts entre le français, l'anglais, l'espagnol, le portugais ou le néerlandais ; on parle maintenant le créole ou les créoles dans les Antilles, en Guyane, dans les îles de l'Océan Indien, etc... Ce sont les langues officielles de ces pays.  Voici un exemple du créole haïtien (ici) qui a des origines avec le français ; vous verrez que l'on peut comprendre. Il existe des créoles sur tous les continents sauf en Europe.

 

PIDGIN : c'est le nom donnée à certaines langues véhiculaires nées de la nécessité de pouvoir communiquer et qui ont été en contact avec une autre langue ; c'est une langue d'appoint pour permettre la communication en Extrême Orient. Les pidgins ne se sont pas transformées en créole, car ne sont pas devenues des langues maternelles comme a pu le devenir le créole. Le Russenork est un pidgin entre le russe et le norvégien utilisé au XIXe siècle (voir ici).

 

SABIR : un sabir est également une langue véhiculaire non maternelle, comme le pidgin, souvent à usage commercial. On retrouve surtout les sabirs dans les régions autour de la Méditerranée, dans laquelle on retrouve souvent de l'arabe. Il y a souvent un mélange d'arabe, de français, d'italien et d'espagnol. Le vocabulaire y est restreint et la syntaxe simplifiée.

 

Et bien sûr, il y a la langue des SIGNES qui est différentes dans tous les pays. On parle aussi d'ARGOT de JARGON.

Il y a également eu des jeux avec la langue comme  le VERLAN, la JAVANAIS.

 

L'argot et le jargon sont similaires. Ils sont des formes différentes de la langue et présentent des niveaux d'utilisation de cette langue, tant par les mots utilisés et par la structure syntaxique. Ce sont principalement des variétés orales de la langue.

Le VERLAN est un procédé argotique qui consiste à prononcer le mot à l'envers (L'EN - VERS d'o'ù VER - LAN) - voici quelques exemple : pourri donnera ri-poux / louche donnera che-lou etc) - certains de ces mots sont maintenant acceptés dans la langue française et sont entrés au dictionnaire.
Quant au JAVANAIS, il est beaucoup moins utilisé que le VERLAN. Pour le JAVANAIS moderne, le règle est d'ajouter - av - dans le mot au début de chaque syllabe . Par exemple : bonjour → bavonjavour ; champion → chavampavion ; supermarché → savupavermavarchavé.

 

Votre avis ? Connaissiez-vous ces termes ? Les utilisez-vous ?
Au plaisir de lire vos commentaires.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0